Comment créer une entreprise de production ?

Si le marché de la production audiovisuelle ne cesse de croître, pour créer sa propre société dans ce domaine, il faut au préalable soigneusement préparer son projet. Formation obligatoire, business plan, choix du statut juridique, quelles sont les différentes étapes pour créer votre entreprise de production ?

Créer son entreprise de production audiovisuelle sans diplôme : est-ce possible ?

À ce jour, en France, les professions liées à la production audiovisuelle ne sont pas réglementées comme le sont celles liées à la santé ou au BTP par exemple. Il est donc théoriquement tout à fait possible de créer son entreprise de production audiovisuelle sans diplôme.

Pour autant, la captation d’image, la réalisation d’un clip vidéo ou encore le tournage d’un film ne s’improvisent pas. Il est donc nécessaire de disposer de compétences approfondies en suivant une formation dédiée et dispensée au sein d’établissements publics ou privés de l’enseignement supérieur.

En outre, comme pour la création de n’importe quelle autre entreprise, avoir quelques notions sur tout ce qui touche à la législation, à la comptabilité ou encore à l’aspect commercial contribue au développement plus rapide de votre entreprise.

Quelles aides et subventions pour ouvrir votre entreprise de production audiovisuelle ?

Lors de la création de votre société de production audiovisuelle, vous pouvez prétendre à un certain nombre d’aides et de subventions, au rang desquels :

  • ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise) : exonération des charges sociales sur les rémunérations versées aux dirigeants ;
  • CNC : le centre national du cinéma et de l’image propose une aide, non pas à proprement parler pour la création de l’entreprise, mais à la réalisation d’un projet audiovisuel ;
  • une facilité d’accès au financement bancaire pour les boîtes de production, notamment grâce à l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles (IFCIC) et à certains établissements bancaires spécialisés ou proposant des prêts spécifiques.

La réalisation d’un business plan

Ouvrir son entreprise de production audiovisuelle sans apport n’est pas envisageable. Vous devrez en effet financer l’achat de matériel de tournage, avancer la rémunération des acteurs ou encore régler les frais courants tels que votre loyer ou vos impôts.

Il est donc fort à parier que vous serez obligé de solliciter un financement auprès d’un établissement bancaire. Il vous faut donc réaliser un business plan permettant de démontrer la pertinence et la viabilité de votre projet. Celui-ci détaille par exemple :

  • les prestations que vous envisagez de proposer ;
  • la clientèle potentiellement intéressée sur votre territoire ;
  • votre stratégie commerciale ;
  • un prévisionnel quant à l’évolution de votre chiffre d’affaires.

Quel statut juridique pour l’ouverture d’une boîte de production ?

Avant l’immatriculation de votre entreprise, vous devez définir son statut juridique.

Si vous êtes le seul associé :

  • le régime de la micro-entreprise (auto-entrepreneur) n’est pas recommandé en raison du plafonnement du chiffre d’affaires et du peu de crédibilité d’un tel statut pour cette activité. En outre, votre patrinoine n’est pas protégé ;
  • l’EIRL offre une simplicité de mise en œuvre comparable à celle de la micro-entreprise, tout en faisant le distingo entre votre patrimoine et celui de votre activité professionnelle ;
  • l’EURL vous permet en plus de bénéficier de certains avantages, notamment dans le cadre de la loi Madelin. En revanche, vous serez rattaché au régime social des indépendants ;
  • la SASU qui vous offre un statut de dirigeant salarié rattaché au régime de la Sécurité Sociale.

Dans le cas où plusieurs associés portent le projet, il vous faudra trancher entre SARL et SAS.

Votez ci-dessous en cliquant sur le nombre d'étoile souhaité

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...