Comment ouvrir un magasin de vêtements ?

Selon les chiffres de l’Insee, le territoire français comporte plus de 44 000 commerces spécialisés dans la vente de vêtements. Souvent par passion de la mode, les entrepreneurs n’hésitent pas à se lancer dans ce secteur.
La démarche n’en reste pas moins complexe.
Voici tout ce que vous devez savoir pour ouvrir un magasin de vêtements.

Magasin indépendant ou franchise ?

Vous pouvez faire le choix de créer votre propre enseigne ou marque ou bien au contraire de vous franchiser :

  • Vous lancer en indépendant, il vous faudra avoir des connaissances avancées sur beaucoup de domaines. Vous pouvez aussi vous associer avec d’autres personnes dans un esprit de complémentarité des compétences ;
  • Vous rejoignez une enseigne reconnue en tant que franchisé, vous disposez de ses fournisseurs, de sa réputation, de ses stratégies marketing, de ses canaux de distribution, de formations et de conseils.
  • Cependant, il vous faudra bien sûr signer un contrat de franchise qu’il convient de bien étudier et de payer un droit d’entrée qui peut être conséquent.

Préparer son projet d’ouverture d’un magasin de vêtements

Pour mener à bien son projet, il est nécessaire d’effectuer une étude de marché préalable ainsi qu’un business plan.

Réaliser une étude de marché

L’étude de marché consiste à vous poser les bonnes questions afin de vous assurer si votre projet de magasin de vêtements est une bonne idée.
Tout savoir sur les éléments indispensables qui constituent l’étude de marché.
Le secteur du prêt-à-porter est-il dynamique sur l’emplacement géographique prévu ? Quel est le type de public visé ? Quels sont les types de vêtements ou d’accessoires les plus prisés ? Quel est l’état de la concurrence et est-elle importante ?

Réaliser un business plan

Grâce à l’étude de marché, vous pourrez ensuite rédiger le business plan. Ouvrir un magasin de vêtements sous forme physique vous demandera un certain investissement financier que vous pourrez aller rechercher auprès des banques qui vous demanderont des garanties.
Ce document très complet montrera tout ce que vous avez prévu de mettre en place pour que votre entreprise soit rentable.

Quelle sera la structure juridique la plus adaptée ?

Lorsque vous créerez votre magasin de vêtements, il faudra enregistrer votre activité auprès du Registre du Commerce et des Sociétés. Mais sous quelle forme juridique ?

L’auto-entreprise

Le statut d’auto-entrepreneur n’est pas vraiment adapté à la création d’un commerce de vêtements. En voici les caractéristiques :

  • Régime fiscal et social simplifié
  • Pas de charges sociales si chiffre d’affaire nul 
  • Formalités d’enregistrement simples, rapides et peu coûteuses.

La SARL

Elle  est destinée aux entrepreneurs qui veulent s’associer à deux ou plus :

  • Les bénéfices sont soumis à l’impôt sur les sociétés 
  • Le patrimoine personnel des associés n’est pas engagé 
  • Les obligations comptables sont importantes.

L’EURL

Elle permet de créer une société sans avoir à vous associer :

La responsabilité financière est limitée aux apports ; vous pouvez opter pour le régime de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés.

La SAS

Une SAS est constituée d’un ou plusieurs associés, personnes physiques ou morales. S’il n’y a qu’un seul associé, elle sera appelée SASU.

La règlementation en vigueur

Les prix doivent être affichés à l’intérieur comme à l’extérieur, en TTC et en euros. La TVA en vigueur doit être appliquée.
La pratique des soldes est encadrée strictement par la loi : respect des périodes autorisées, montant des réductions…
Si vous diffusez de la musique dans la boutique, vous devrez contacter la SACEM.
Si vous avez vous-même créé la marque de vêtements que vous vendez, il faudra déposer le nom auprès de l’INPI afin de la protéger de vos concurrents ou des contrefaçons.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à laisser une note)
Loading...