Comment ouvrir une agence de voyages ?

Le marché du tourisme et des voyages vous attire ? Après quelques années de morosité, les agences de voyages séduisent de plus en plus de français avides de destinations originales et dépaysantes. Pour profiter de cette opportunité, vous envisagez d’ouvrir une agence de voyages ? Quelles sont les étapes incontournables pour mener à bien votre projet entrepreneurial ?

Peut-on ouvrir une agence de voyages sans diplôme ?

Jusqu’en 2015, il fallait être titulaire d’un BTS tourisme ou d’un diplôme équivalent pour prétendre à l’ouverture d’une agence de voyages. Désormais, ce n’est plus le cas.

S’il est donc possible d’ouvrir une agence de voyages sans diplôme il n’en reste pas moins que cela requiert de nombreuses compétences et connaissances, notamment en ce qui concerne la maîtrise du marché, le relationnel ou encore le marketing. Si vous ne maîtrisez pas chacun de ces aspects, il peut être intéressant de suivre une formation courte pour acquérir les bases nécessaires à votre projet entrepreneurial.

Ouverture d’une agence de voyages : concept et étude de marché

Si le marché du tourisme se porte à merveille en France, la concurrence entre les voyagistes et autres tours-opérateurs est relativement importante. Pour parvenir à s’imposer sur un marché à maturité, il vous faut adopter un positionnement commercial différent de celui de la concurrence en privilégiant une niche commerciale ou en surfant sur les nouvelles tendances (tourisme vert, slow-tourisme, etc).

Une fois le concept de votre agence de voyages défini, la réalisation d’une étude de marché est une étape obligatoire. Celle-ci permet notamment :

  • d’analyser et d’identifier la concurrence ;
  • de dresser le profil de votre client type (voyage organisé, séjour insolite, famille avec enfants, baroudeur, etc) ;
  • de définir votre politique de prix ;
  • de déterminer les possibilités pour votre future entreprise à faire évoluer sa gamme en fonction de la demande.

La rédaction du business plan


La rédaction du plan d’affaire permet :

  • de définir votre stratégie financière;
  • de déterminer l’équilibre financier de votre entreprise;
  • de préciser votre politique commerciale;
  • d’identifier les points forts de votre projet d’ouverture;
  • de mettre en évidence les perspectives de développement à court et moyen terme;
  • de définir le besoin en fond de roulement ou encore la capacité d’autofinancement.


Le business plan permet donc à l’entrepreneur, non seulement de démontrer en quoi son projet est viable, mais également de solliciter des financements auprès des établissements bancaires.

Quel statut juridique pour l’ouverture d’une agence de voyage ?

Chaque statut juridique ayant ses propres spécificités, il est essentiel de prêter une attention toute particulière quant à son choix.

Ainsi, si vous portez seul ce projet, vous devrez trancher entre SASU ou EURL. Outre le régime fiscal, c’est le statut attribué par chacune de ces formes juridiques au dirigeant qui doit guider votre choix. Dans le premier cas, il est assimilé à un salarié. Il est donc affilié à la Sécurité Sociale et bénéficie de tous les avantages accordés aux salariés.

En revanche, dans le cas de l’EURL, vous aurez un statut de gérant unique avec une affiliation obligatoire au régime social des travailleurs indépendants. En outre, celui-ci permet de transférer une partie des bénéfices de l’entreprise pour se constituer légalement un patrimoine, par exemple dans le cadre de la complémentaire vieillesse.
Si vous êtes plusieurs associés, la SAS et la SARL sont des régimes équivalents aux formes unipersonnelles précédemment détaillées.

À noter que la micro-entreprise (auto-entrepreneur) ou l’entreprise individuelle (EI) ne se prêtent pas à cette activité professionnelle.

Enfin, avant de procéder à l’immatriculation de votre agence de voyages, il vous faudra vous inscrire au registre des opérateurs de voyage et de séjour. Le coût de cette immatriculation est à votre charge et doit être renouvelée tous les 3 ans. Il vous faudra également souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir les éventuels dommages pouvant survenir dans le cadre de votre activité.

Votez ci-dessous en cliquant sur le nombre d'étoile souhaité

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...