Création entreprise plomberie

Vous êtes actuellement plombier pour le compte d’une entreprise de BTP ? Vous avez envie de vous mettre à votre compte ? Quelles sont les différentes étapes de la création d’une société de plomberie ? Une formation est-elle obligatoire ? Quelle est la forme sociale idéale pour votre future entreprise ?

Peut-on créer une société de plomberie sans diplôme ?

Comme c’est souvent le cas dans le BTP, la profession de plombier est réglementée et strictement encadrée. En effet, l’artisan doit avoir des connaissances suffisantes pour éviter tout accident en relation avec l’eau chaude ou l’électricité par exemple.

À ce titre, les services de l’État exigent de toute personne désireuse de créer une entreprise de pourvoir justifier :
– Soit d’un diplôme de plomberie comme un CAP ou un BEP ;
– Soit d’une expérience professionnelle de 3 ans minimum en tant que plombier. Il est donc possible de lancer sa propre société de plomberie sans disposer du moindre diplôme, dès lors que vous pouvez justifier de 3 ans en tant que salarié dans une entreprise de plomberie.

Entreprise de plomberie : quel statut juridique privilégier ?

Le choix de la forme juridique de votre future entreprise de plomberie dépend en premier lieu du nombre d’associés.

Sans associé

Si vous décidez de vous lancer seul dans l’aventure de entrepreneuriat, trois statuts juridiques sont envisageables :

– La micro-entreprise (ou auto-entreprise) : le statut d’auto-entrepreneur est idéal pour se lancer rapidement grâce à des contraintes bien moindres que tout autre statut. Revers de la médaille, votre chiffre d’affaires annuel est plafonné, ce qui peut représenter un frein à l’accroissement de votre activité à court terme ;

– La SASU (ou société par actions simplifiée unipersonnelle) grâce à laquelle vous obtenez un statut de salarié de votre propre entreprise. De fait, vous devrez cotiser auprès de la sécurité sociale et non auprès de la structure qui succède au RSI.

L’EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée : cette forme juridique protège vos biens personnels en cas de défaillance.

A noter: le choix du statut influe pour beaucoup sur le régime fiscal. Renseignez-vous bien avant d’arrêter votre choix.

Avec un ou plusieurs associés

Si vous décidez de fonder une entreprise avec une ou plusieurs personnes, vous aurez donc le choix entre la SAS et la SARL. En effet, elles offrent respectivement les mêmes avantages que la SASU et l’EURL à chacun des associés.

Le stage de préparation à l’installation (SPI) : une étape obligatoire ?

Vous souhaitez vous faire immatriculer auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) ? Vous devrez au préalable suivre un stage de préparation à l’installation (SPI) d’une durée totale de 30 heures. Celui-ci permet d’inculquer au futur entrepreneur des notions essentielles à la bonne marche de son activité, par exemple en ce qui concerne le juridique, les obligations comptables fiscales ou encore le volet social.

Il est toutefois possible de ne pas suivre le SPI dont le coût est à votre charge (approximativement 200 €) dès lors que vous êtes titulaire d’un diplôme en gestion (BTS, DUT, Licence, etc) ou que vous pouvez justifier d’une expérience en tant que chef d’entreprise.

La réglementation dans le secteur de la plomberie

Se mettre à son compte en tant que plombier indépendant ou se lancer dans la création de son entreprise de plomberie, c’est également respecter certaines obligations :

Une assurance responsabilité civile professionnelle : la souscription à une RC Pro est une obligation. Celle-ci permet de couvrir tous les dommages causés à un tiers dans le cadre de l’exercice de votre profession ;

Une assurance civile décennale : cette police est obligatoire pour toutes les entreprises du BTP effectuant des travaux de gros œuvre. Ce n’est évidemment pas le cas du plombier qui n’a donc pas obligation à souscrire à une décennale.

Notons par ailleurs que vous ne pouvez faire usage des mentions « artisan » ou « maître artisan » qu’à la seule condition d’être titulaire de la qualification correspondante délivrée uniquement par la CMA.
Le fait de pouvoir indiquer dans votre communication que vous êtes artisan plombier ou maître artisan plombier est un véritable atout face à la concurrence.

Votez ci-dessous en cliquant sur le nombre d'étoile souhaité

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...