Business plan : le plan de financement et tableau de synthese

Business plan : le plan de financement
Business plan : le plan de financement

Le plan de financement est un tableau de synthèse qui récapitule tant les besoins de l’entreprise par nature (investissements, frais d’avocat…) que les ressources financières indispensables au projet (capital social, emprunt bancaire…).

Il se présente en deux colonnes, l’une pour les besoins et l’autre pour les ressources. Il a pour objectif de comprendre de manière claire comment apporter les fonds qui vont permettre de commencer le projet.

Il s’agit de montrer avec pédagogie, si les ressources financières sont suffisantes afin de couvrir les besoins. N’hésitez pas à faire appel à votre expert comptable.

Plan de financement  
BESOINSRESSOURCES
A. Frais d'établissementsE. Capital social
B. InvestissementsF. Compte courant d'associés
C. BFRG. Capacité d'autofinancement
D. Remboursements d'empruntH. Emprunts bancaires
TOTALTOTAL

A. Frais d’établissements

Les frais d’établissements sont composés de frais liés à la création de la société (frais d’enregistrement, de publicité légale, d’immatriculation au Greffe, honoraires d’avocats, honoraires de conseil)
Conseils : il faut les amortir dés la première année afin d’avoir la possibilité de se verser éventuellement des dividendes à la fin du premier exercice. Par ailleurs, l’amortissement baisse la base imposable du résultat fiscal.

B. Investissements

Les acquisitions d’immobilisations indispensables au lancement du projet.

Les logiciels et brevets seront classifiés dans les immobilisations incorporelles
Les véhicules, terrain, immeuble, mobilier et autres seront classés au niveau comptable dans les immobilisations corporelles et pourront être amortis

C. Besoin en Fonds de Roulement

Le BFR (Besoin en fonds de roulement) représente les créances des clients moins les dettes fournisseurs.
Conseil : il faut savoir qu’une majorité d’entreprises a un BFR. Cela dépend de l’activité exercée. Les grandes surfaces ont au contraire un Dégagement en Fonds de Roulement (DFR) en raison de l’encaissement des créances des clients (à la caisse, il n’y a pas de crédit) et du délai assez long de règlement des fournisseurs).
Le BFR n’est pas financé par les banques. Par ailleurs, les fournisseurs accordent rarement dans la réalité des délais de paiement aux nouvelles entreprises.

D. Remboursements d’emprunt

Les mensualités qu’il faut verser à la banque conformément à l’échéancier.

E. Capital social

Les sommes versées par les associés représentant le capital social de la société en création.

F. Compte courant d’associés

Les comptes courants d’associés sont facultatifs. Ce sont des fonds prêtés à l’entreprise par des associés.

La banque peut obliger l’entreprise à ne pas rembourser ces comptes courants pendant la durée de l’emprunt souscrit dans son établissement.

G. Capacité d’AutoFinancement

Le cash généré par l’activité

H. Emprunts bancaires

Les fonds reçus de la banque suite à la demande de l’emprunt.

Conseils :

Il faut être vigilant quant à la composition des ressources financières. Les emprunts bancaires ne doivent pas avoir un poids trop important dans les ressources. En effet, si la structure financière semble fragilisée par un ratio trop faible (capital / emprunts bancaires), la demande d’emprunt sera refusée par la banque. En outre, il paraît illusoire de se lancer dans un projet naissant avec des intérêts financiers et des remboursements d’emprunts étouffants.

 

Partagez, c'est gratuit !


1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Soyez le premier à laisser une note)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié