Honoraire et tarif d’un expert-comptable, combien coûtent ses services ?

Combien coute un comptable

En contrepartie de ses services, un expert-comptable est rémunéré sous forme d’honoraires. Mais comment ces tarifs sont-ils fixés et comment peut-on optimiser le devis d’un expert-comptable ?

Comment les honoraires d’un expert-comptable sont-ils fixés ?

Toute mission confiée à un expert-comptable est formalisé sous forme d’une lettre de mission qui récapitule ce qui lui a été confié ainsi que les honoraires qui lui seront dus en retour.
Ces tarifs sont librement fixés par l’expert-comptable selon :
– le type de mission et la valeur du service rendu
– les diligences requises par les travaux à réaliser ;
– le nombre de collaborateurs qui doivent intervenir sur les dossiers à traiter ;
– l’importance du dossier (volume de factures à traiter par exemple) ;
– le temps passé, réel ou forfaitisé ;
– les dépenses de l’expert-comptable requises par l’exécution de la mission ;
– la difficulté de la mission et donc les compétences et connaissances que doit mettre en œuvre l’expert-comptable pour réaliser la mission ;
– la renommée de l’expert-comptable (de par sa notoriété et/ou son ancienneté).
Ces tarifs peuvent par ailleurs tenir compte d’éléments « non professionnels » tels que la localisation du cabinet (Paris/Province par exemple).

C’est pourquoi il ne faut surtout pas hésiter à demander un devis.

Ce que les honoraires d’un expert-comptable ne peuvent pas être

Les tarifs d’un expert-comptable ne peuvent être déterminés par :
– le succès, dans les missions d’ordre comptable (consolidation, surveillance, révision, attestation de comptes, etc.) : les « success fees » sur les gains financiers obtenus pour un client dans ce cadre ne peuvent permettre de déterminer les honoraires d’un expert-comptable, même si des réformes en ce sens sont en cours. En revanche, au-delà de ces missions, les honoraires de succès sont admis, notamment dans le cadre de conseil en matière d’acquisition/cession d’entreprise ou encore pour la recherche de financements. Ils doivent néanmoins se cumuler à des honoraires de diligence (de manière proportionnée au service rendu) et doivent être prévus dans la lettre de mission.
– un barème

A combien s’élèvent les honoraires d’un expert-comptable ?

De manière générale, pour une mission « standard », un expert-comptable facture environ 90 € HT/heure, sachant que ce tarif peut descendre à 40 € HT/heure pour une saisie comptable, ou encore à 60 € HT/heure pour une révision de comptes.
Néanmoins ces tarifs sont indicatifs et varient, notamment selon les éléments de fixation de prix précités.

Les honoraires d’un expert-comptable, établis par la lettre de mission, peuvent-ils évoluer ?

Le tarif d’une mission est évalué par l’expert-comptable, notamment sur la base du temps qui va lui être nécessaire à la réalisation de programme de travail. On parle alors d’un « package ».
Si d’aventure, au cours de la mission, les conditions de la mission évoluent, le forfait initialement prévu peut tout à fait y être réajusté (à la hausse comme à la baisse). Si cette évolution est actée, elle est alors consignée dans un avenant à la lettre de mission.

Par ailleurs, lorsque les tarifs d’une mission sont basés sur un indice, indiqué dans la lettre de mission, ils peuvent être révisés chaque année.

Enfin, l’expert-comptable et son client peuvent opter pour le « forfait régularisé » qui consiste à prévoir que, à la fin de la clôture de l’exercice comptable, une régularisation des honoraires est faite afin que les honoraires versés soient bien en phase avec le travail effectivement réalisé.

Comment optimiser le devis de son expert-comptable ?

Les honoraires d’un expert-comptable peuvent paraître élevés, c’est indiscutable. Néanmoins, les services rendus par ce professionnel revêtent un caractère primordial pour une entreprise qu’il pourra conseiller dans de multiples domaines. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le diplôme d’expert-comptable sanctionne 8 ans d’études…
Ainsi, il est important de ne pas prendre un expert-comptable « au rabais » et de ne pas le choisir sur le seul critère du tarif pratiqué.

Il faut d’ailleurs avoir en tête que le métier d’expert-comptable est une profession réglementée qui doit donc supporter d’importants frais de fonctionnement (assurance responsabilité civile, cotisations ordinales, abonnements à une documentation spécialisé, etc.).

Pour optimiser ces coûts tout en ne faisant pas l’impasse sur la qualité du service et la pertinence du conseil, il existe néanmoins la solution de l’expert-comptable « en ligne » dont les tarifs peuvent être de 15 à 30 % moins élevés que ceux d’un expert-comptable « traditionnel ».
Il faudra en revanche s’assurer là encore que les services en ligne répondent aux besoins, notamment en termes de relationnel et de communication.

Enfin, pour maîtriser, voire minimiser les coûts d’expertise-comptable, il faut :

– avoir une comptabilité organisée, notamment en matière de saisie comptable, la base de la comptabilité générale (avoir un classement efficace des pièces comptables et de toutes les pièces administratives dans des classeurs distincts selon la nature des documents par exemple). Ainsi, l’expert-comptable n’aura pas besoin de les trier et passera moins de temps à cette gestion comptable. Autant d’honoraires horaires d’économisés !

– avoir une bonne entente avec son expert-comptable, basée notamment sur la confiance, celui-ci étant un conseiller privilégié sur les aspects les plus sensibles de l’activité de l’entreprise.
Pour établir et maintenir cette bonne relation dans le temps, il est important de bien gérer ses activités et affaires, de déposer les éléments comptables dans les délais ad hoc pour que l’expert-comptable puisse travailler dans les meilleures conditions, d’être honnête, courtois et poli avec celui qui est participe pleinement à la bonne gestion de l’entreprise.

– bien mesurer la charge du travail confié à l’expert-comptable afin d’être conscient du volume et de la qualité du travail demandé.

Comment régler un différend relatif aux honoraires d’un expert-comptable ?

Une situation de désaccord peut être réglée en premier lieu par une procédure de conciliation ou un arbitrage qui sera rendu par le Président du Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables.
Si le différend n’est pas réglable par cette vois ou ne satisfait pas l’une ou l’autre des parties, alors il est possible de recourir à une action en justice.

Partagez, c'est gratuit !


Votez ci-dessous en cliquant sur le nombre d'étoile souhaité

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (5 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié