Montant des charges salariales en France

Montant des charges salariales en France

Que représente un salaire pour un employeur français ?

La France est réputée pour avoir un coût du travail, notamment en terme de montant des charges salariales très élevé. Néanmoins, ces charges permettent de financer de nombreux services publics, accessibles à tous.
Ainsi, il est intéressant de se pencher sur le coût effectif que représente un salarié pour son employeur…

Net ou brut, de quel salaire parle-t-on ?

Le salaire perçu par un employé est un salaire dit « net ». En effet il correspond à un salaire brut diminué de charges salariales qui sont calculées selon un pourcentage de l’ordre de 23 %.

Ainsi, si le salaire net = salaire brut – charges salariales, pour un salaire de 1 800 € en brut par exemple, il faut compter 1 800 x 23 % = 414 € de charges salariales, ce qui donne un salaire net de 1 386 € (1 800 – 414).

Ces charges salariales vont, dans leur grosse majorité, à la formation continue et à la taxe d’apprentissage, ainsi que dans les caisses des organismes que sont l’Urssaf, le Pôle Emploi, les caisses de retraites et de prévoyance.

Les autres charges pour l’employeur : les charges patronales

Si le salarié participe donc, via le montant de ses charges salariales, à « l’effort collectif », de son côté, l’employeur doit également assumer des charges dites « charges patronales », elles aussi calculées selon un pourcentage qui est de l’ordre de 42 % du montant du salaire brut.

Ainsi, dans notre exemple, si le salarié, d’un salaire brut de 1 800 €, touche un salaire net de 1 386 €, l’employeur devra quant à lui verser un total de 2 556 € (1 800 € de salaire brut + 1 800 x 42 %, soit 756 €, de charges patronales).

Ces charges patronales sont quant à elles destinées aux caisses de la sécurité sociale et de l’assurance chômage.

Synthèse salaire brut/net, charges salariales et patronales

D’un salaire brut (1 800 €) :
> le salarié touchera un salaire net de 1 386 € (salaire brut diminué de 23 % de charges salariales)
> l’employeur aura un coût total de 2 556 € (salaire brut augmenté de 42 % de charges patronales)

Vous pouvez simulez le coût d’embauche d’un salarié avec notre simulateur.

A quoi cela sert-il ?

Ces charges, aux pourcentages élevés, qui font la différence entre le salaire brut, le salaire net et le coût du travail pour l’employeur ont une importance capitale. En effet, elles permettent, entre autres, de protéger l’entreprise et ses salariés.
Ainsi, en cas de chômage, le pourcentage des charges salariales qui aura été versé permettra aux salariés sans travail d’obtenir des allocations mensuelles de chômage. De la même façon, en cas de maladie, le pourcentage du coût du travail qui aura été consacré aux charges patronales permettra à la sécurité sociale de supporter les frais de congé maladie et de soins.

Les autres coûts du travail

A ces pourcentages de charges salariales et patronales s’ajoutent d’autres frais, indépendants des salaires net/brut, mais directement inhérents à la prise de poste d’un nouveau salarié puisqu’il s’agit du :
– Coût de l’embauche qui aura mobilisé du temps de personnel ou qui aura donné lieu à une facturation par un cabinet spécialisé et qui, ponctuel, sera comptablement amorti sur la 1re année de travail ;
– Coût de la formation qui mobilise également du temps d’autre(s) salarié(s) et qui sera lui aussi reporté sur la 1re année ;
– Coût d’équipement requis par les missions (tenue, outils, etc.) et que l’employeur doit investir dès la prise de fonction.

Partagez, c'est gratuit !


1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Soyez le premier à laisser une note)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié