Constat des points forts du créateur d’entreprise

Les points forts du créateur d'entreprise
Les points forts du créateur d’entreprise

Créer son entreprise, en se fondant sur son expérience professionnelle, sur ses diplômes ou sur son savoir- faire, permet au futur entrepreneur d’en augmenter la longévité et d’en favoriser la réussite.

Vos acquis sont souvent déterminants dans la réussite de votre projet.

Votre expérience

Votre projet est né de votre expérience professionnelle. C’est en général en exerçant votre métier en tant que salarié que naissent les idées. Lorsque vous découvrez des lacunes dans l’entreprise dans laquelle vous êtes salarié, un besoin de la clientèle non satisfait, une compétence du métier insuffisante.

Cette expérience est importante car elle vous permet de cibler les manques et de pouvoir exercer un métier que vous connaissez.

Votre connaissance du secteur d’activité

Par ailleurs, la connaissance du secteur d’activité sera aussi un atout. En effet, vous avez les contacts, fournisseurs, banques. Vous avez connaissance de la manière de travailler, d’obtenir des clients, de traiter les commandes, les modalités d’encaissements des créances clients.Les études de l’INSEE montrent, que plus vous avez exercé longtemps votre métier, plus vous avez de chances de réussir votre projet. Cette expérience permet de prévoir les écueils inévitables de la vie d’une entreprise et d’apporter les réponses efficaces au marché.
Votre expert comptable, spécialisé par métier, vous donnera toutes les informations relatives à votre secteur d’activité.

Vos diplômes

Les créateurs d’entreprise sont pour une bonne partie des diplômés. Selon L’INSEE, plus votre niveau d’étude est élevé plus vous avez de chances de réussite dans votre projet. Les créateurs d’entreprise sont pour un tiers des Bac+5 provenant d’écoles de commerce. Attention, de grandes réussites professionnelles proviennent également de créateurs dont l’atout majeur est l’expérience, la créativité, le savoir- faire et l’audace.

Dans certaines professions libérales, il faut respecter des règles déontologiques strictes. Elles sont soumises aux contrôles de leurs instances professionnelles (conseil de l’ordre, syndicat, chambres). Pour pouvoir se mettre à son compte, un diplôme correspondant au métier concerné est obligatoire.

Création d’entreprise et relation avec son ancien employeur.

Un contrat de travail peut contenir différentes clauses. Il s’agit d’être vigilant avant de se lancer.

Clause de non concurrence :

La clause de non concurrence, permet à votre ancien employeur de limiter dans le temps et dans l’espace, l’exercice de la profession que vous exerciez auparavant chez lui.
Ce qui revient à dire, qu’exercer la même profession dans la nouvelle entreprise est incompatible avec cette clause.

Les tribunaux ont bien encadré ces clauses qui ont souvent été excessives dans les limites de l’espace et du temps (en général 1 an).

Clause d’exclusivité :

Cette clause vous empêche d’exercer une autre activité, que celle de salarié, que vous avez chez votre employeur. Ces clauses sont plus rares mais d’autant plus limitatives dans le lancement d’un projet d’entreprise.

Vos qualités personnelles

Au delà de l’expérience professionnelle et des diplômes, les qualités personnelles sont prépondérantes dans la réussite de votre projet.

En effet, le désir d’être indépendant, la foi dans son projet, la pugnacité dans la réalisation de ce qu’on a décidé, la force de ne pas se laisser décourager, la capacité de savoir s’entourer de collaborateurs efficaces, l’envie de la réussite financière, le prestige de construire un projet, sont autant d’atouts pour assurer le succès.

 

Partagez, c'est gratuit !


1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Soyez le premier à laisser une note)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié