Innover dans la méthode de vente

Innover votre methode de vente
Innover votre methode de vente

Rénover la méthode de vente

En tant que créateur, vous avez apporté un plus sur le marché concerné. Ce plus, qui n’est pas en général une invention pure, peut être une méthode de vente différente.

Il n’y a pas besoin d’inventer, pour créer une entreprise, mais d’être innovant dans la méthode de commercialisation ou de distribution d’un produit déjà existant.

Qu’est-ce c’est qu’innover au niveau de la méthode de vente ?

C’est s’écarter des méthodes traditionnelles, pour se tourner vers de nouveaux modes de consommation.

Vendre sur Internet

Lorsque votre modèle économique vous permet de vendre vos produits sur le web, votre entreprise a la chance d’entrer dans l’aire de l’Internet.

Internet a révolutionné la vente classique en magasin. Il a balayé les catalogues de produits et les bons de commandes.

Lors de l’achat sur Internet, en deux clics le client inscrit son numéro de carte de crédit et reçoit son produit par courrier. Internet est une vitrine 24h/24 dans le monde entier.

Pour cela, le client a fait au préalable l’étude de la concurrence, il sait ainsi ce qu’il désire. Plus besoin de vendeurs ni de commerciaux.

La fréquentation se fait désormais d’avantage sur Internet et moins dans la rue. Tous les sites, même celui du créateur d’entreprise sont sur le même pied d’égalité.

La vente en ligne est en augmentation considérable en France et en Europe et implique de plus en plus de consommateurs. La France, dont la croissance des ventes en ligne a dépassé les 18% en 2011, se positionne au troisième rang en Europe derrière l’Allemagne et la Grande Bretagne. Ces derniers ont d’ailleurs de plus en plus confiance dans la sécurisation des sites Internet. Malgré la crise économique, les consommateurs achètent de plus en plus par le biais du E-commerce.

Les avantages se vérifient aux deux bouts de la chaine :

Pour l’entrepreneur, plus besoin de boutique ou d’espace d’exposition, moins de salariés.
Pour le client, plus de déplacement et un gain temps.

Notion de self service

Self service : « façon de se servir soi-même »
Un concept qui rend le client plus indépendant et exigeant dans ses choix. Le low cost se marie parfaitement avec le self service (IKEA). Le client se déplace dans l’entrepôt pour chercher son meuble et le monter lui-même.

Le point de vente s’organise donc en conséquence, facilitant ainsi le choix du client.
On retrouve ainsi, en libre service, la banque, les vélos, le nettoyage, les transports en commun et la restauration.

Quant à la restauration, il existe désormais le self service de luxe. Le client choisit la composition de ses plats ou de sa boisson (bar self-service).

Concept innovant

Les tendances de marché, relevées par l’ordre des experts-comptables sont les suivantes :

Le retour à l’authentique

Le retour à l’authenticité, l’essentiel, l’épuré se vérifie dans le mobilier. Il est présent également dans l’alimentaire. La demande de produits Bio se confirme et la transparence devient un argument de vente.

Cette notion de retour à la consommation qualitative primant sur le quantitatif, se révèle désormais dans tous les secteurs d’activité.

L’écologie Omniprésente

La sensibilité de la population à l’écologie s’est considérablement accrue ces dernières années. Les politiques ont relayé cet intérêt en encourageant le consommateur pour l’influencer à consommer propre.

En effet, les bonus malus sur les véhicules automobiles, les crédits d’impôts pour les énergies renouvelables, sont apparus avec le Grenelle de l’environnement.

L’écologie n’est plus considérée comme une contrainte pour les entreprises, mais bien au contraire comme un argument, un positionnement, un plus et même un métier.

Le concept low cost

Qu’est ce que le low cost ?

C’est vendre moins cher que ses concurrents.
Le concept du low cost est né aux USA, il y a 30 ans et est arrivé en France en 1990. Il consiste à casser les prix. A l’origine cela concernait le trafic aérien. Il est désormais dans pratiquement tous les domaines d’activité, transport, restauration, coiffure, commerce de détail.

Il s’agit de convenir ouvertement avec le client, que la priorité de l’entreprise est de vendre moins cher, et ce, au détriment de certains services. Exemple : dans les centres commerciaux discount, la mise en rayon est moins soignée qu’ailleurs. Dans les prix low cost des compagnies aériennes, les services à bord sont inexistants.

Pour produire et vendre dans le cadre du low cost, il faut parfois faire appel à de la main d’œuvre étrangère. Tout le modèle économique de l’entreprise en dépend. L’entreprise réalise de petites marges, mais gagne sur la quantité.

 

Partagez, c'est gratuit !


1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Soyez le premier à laisser une note)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié